Expositions et congrès coloniaux

Cette collection rassemble des documents, notamment des congrès, édités à l’occasion des expositions universelles ou régionales organisées en France à partir des années 1880. Au fil du temps, ces expositions ont consacré une part de plus en plus importante à la présentation du domaine colonial français.

Journal de l'exposition coloniale 1931 (Source : BnF)

En 1906, la ville de Marseille organise la première Exposition coloniale nationale, entièrement dédiée à l’outre-mer français. L’année suivante en 1907, c’est au Jardin colonial de Nogent-sur-Marne qu’est organisée l’Exposition coloniale nationale. Ces expositions, destinées à mieux faire connaître la diversité et les richesses du domaine colonial français, attirent la curiosité d’un large public. L’Exposition maritime et coloniale de Bordeaux de 1907 a la particularité d’ insister sur la nature des relations économiques entre la métropole et les colonies.

Congrès d'El-Goléa, La Rose et l'Oranger au Sahara, janvier 1930 (Source : Ciradimages)

Autour de la grande Exposition coloniale internationale de Paris de 1931, près d’une centaine de congrès sont organisés au cours des six mois que dure la manifestation. Les thèmes abordés sont très variés : l’agriculture, la santé, l’éducation, les infrastructures ou l’organisation administrative des territoires outre-mer. Ainsi, la Quinzaine nationale de la production agricole d’outre-mer  ou le 6e Congrès international d’agriculture tropicale et subtropicale permettent de réunir autour d’une même table les meilleurs spécialistes des milieux tropicaux et méditerranéens. Ils y présentent les résultats de leurs travaux menés dans leur région d’intervention. Ces résultats font l’objet de la publication de nombreuses monographies. Le Gouvernement général de l’Indochine publie une soixantaine de documents de synthèse permettant de faire un état des lieux complet de la fédération au début des années 1930. Des ouvrages consacrés à chacune des composantes de la fédération sont ainsi publiés.

Enfin, à la même époque, sont célébrés le Centenaire de l’Algérie française et le Cinquantenaire du protectorat français en Tunisie. Ces commémorations sont également l’occasion d’organiser des conférences et d’éditer des ouvrages.

Voir tous les documents